Résultats sportifs

HISTORIQUE DES " ENFANTS DU REVARD " (1889-2017)
 

1945 / 1959 : UN NOUVEL ELAN APRES LES DIFFICULTES DE LA GUERRE

 

Très peu de renseignements ont pu être retrouvés sur la période de la deuxième guerre mondiale pendant laquelle la société fut mise en sommeil. Quelques entraînements furent effectués par les gymnastes, parfois accompagnés de soldats allemands en mal d'activité physique. Pendant cette période, aucune compétition sportive ne fut organisée pour les gymnastes. Le 18 août 1945 le comité demanda des dédommagements à la direction départementale de l'éducation physique au sujet d'effets vestimentaires volés ainsi que du matériel gymnique détérioré causé par les troupes d'occupation qui réquisitionnèrent le gymnase à partir de 1942. La section masculine était dirigée par Georges PERROUX seul moniteur restant de l'époque de " l'Espérance Sportive ", suppléé par les gymnastes Louis BOIS et Julien MAFFIOLETTI.

De 1946 à 1950 le club traversa une passe délicate surtout au niveau financier. Les cotisations, de l'ordre de 100 francs pour un adulte et 60 francs pour un pupille, donnaient à réfléchir aux familles durement éprouvées par la crise économique de l 'après guerre.
Les adhérents étaient toujours contraints pour quelques années encore à la préparation militaire dès 14 ans. Cet élan patriotique n'enchantait plus les jeunes gens ce qui entraîna une baisse d'effectifs rendant alors difficile la présentation d'équipes dans les compétitions.

 


 

 

 

                                                                                                             Exercice d'équilibre dans la cour du gymnase avenue Victoria

 

De 1946 à 1947, la société fut coprésidée par messieurs MARTINET et PLACAUD ( capitaine, commandant des sapeurs pompiers d'Aix qui prit une part importante à la réorganisation d'après guerre du corps des sapeurs pompiers d'Aix les Bains ou il introduisit la notion de pompier semi - professionnels ) Ce dernier en devint président fin 47 très brièvement puisqu'il décéda en novembre1948. La société adhéra à la Fédération Française de Gymnastique du Dauphiné-Savoie en mars 47, tout en relançant la section féminine disparue depuis le début de la guerre.

En 1948 malgré des finances de plus en plus désastreuses le club participa au concours de Thonon grâce à une somme d'argent débloquée par l'Office municipal des sports. L'équipe de dirigeants se comptait sur les doigts de la main et le poste de président était laissé vacant, suite à la disparition du président PLACAUD.

En 1949 le vice-président François PILLET assura l'intérim de la présidence entouré de seulement neuf dirigeants actifs.

Le début des années 50 permit à la société de se redresser sous l'impulsion d'un nouveau président : Maurice RASTELLO. A ses côtés, François PILLET et Pierre MAGNIFICAT, vice-président, Lucien CATTEY trésorier et Marcelle PECLET secrétaire. Le club, allant mieux, put investir dans l'achat de matériel, dans les tenues pour les gymnastes ( tricot camionneur et pantalon blanc pour les adultes; short anglais blanc pour les pupilles ), dans la rénovation des locaux, et participa de nouveau activement aux concours ( pupilles Roche-de-Condrieu en 1950 et Saint-Vallier en 1951; adultes à Annemasse en 1950 et Thiers en 1951 ) Les manifestations extra-sportives furent relancées pour renflouer les finances du club. L 'arbre de Noël de la Savoisienne, le corso de la ville en mai, le bal de la société et la soirée de concert à l'Eden pour les membres honoraires : autant de manifestations qui revalorisèrent l'association. Les anciens se souviendront ici des fabuleuses démonstrations de mains à mains et d 'équilibristes offertes par le trio Louis BOIS, Julien MAFFIOLETTI et Victor DELEGLISE. Les cartes de membres honoraires étaient placées avec entrain par les dirigeants et certaines personnes qui aidaient à l'encaissement de ces revenus salvateurs.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                   Groupe de gymnaste en 1950


La démission du président Maurice RASTELLO en Juillet1955 déstabilisa de nouveau la société. Une fois de plus François PILLET, vice-président, se retrouva à la tête des " Enfants du Revard " Devant un comité peu pressé de retrouver une personne capable de diriger, François PILLET fit appel à l'amicale des anciens gymnastes. Il en ressortit un nouveau comité directeur avec Eugène MAILLAND comme président, vice - présidents Ambroise MINOLA et Marcel BETTE, secrétaire Théodore DESAY, trésoriers Raoul MENOUD et Louis MARIN. Le comité d'honneur se composa de Jean-François PELLET, François PILLET, Edouard BETTE, Joseph MAILLAND, Maurice RASTELLO, Gabriel GENEVE et le colonel Georges BACHETTA. Les membres du bureau étaient Marcel GENEVE, Pierre MAGNIFICAT, Paul DAVID, Jean MICHAUD, Lucien CATTEY, Joseph BURDET, Louis BERTHIER, Albert PERRIER. On reparla alors du projet d'un nouveau local plus accueillant qui était en suspens depuis la fin de la guerre. La société demanda à la mairie d'être relogée dans les conditions de la donation de 1908.

En 1956 l'essor de l'association se confirma définitivement sous l'impulsion dynamique d'Eugène MAILLAND et de son équipe. L'effectif des gymnastes ne cessa de croître ( 80 en 1956, 100 en 1957), entraînant la création d'une deuxième section de pupilles. Une restructuration administrative importante fut mise en place par le secrétaire Théodore DESAY ( une réunion de bureau par mois, un livre de réclamations ouvert à tous, des panneaux d'instructions des gymnastes affichés dans la salle, des jetons numérotés pour le prêt des tenues sportives...) La gymnastique dispensée à cette période était surtout réalisée en simultané par les gymnastes, sur les agrès ( exemple 4 barres fixes disposées les unes a coté des autres ) Les mouvements d'ensemble complétaient le programme des compétitions, pour quelques années encore. Le tout étant produit en plein air comme de coutume depuis que le club participait à ces rencontres. Ce système fut abandonné au début des années 60 avec l'apparition de la gymnastique moderne et ses concours de plus en plus souvent disputés à l'intérieur de gymnases.

En 1957 le comité directeur, sous l'égide du comité des fêtes d'Aix-les-Bains, organisa du 8 au 10 juin, le championnat de ligue Dauphiné-Savoie de gymnastique au parc des thermes ou le soir une "fête de nuit " fut offerte à 10000 spectateurs enthousiastes. Ce concours se termina pour les 3000 gymnastes participants au stade de l'hippodrome pour la présentation des mouvements de productions. Deux nouvelles sections furent créées: celle des poses plastiques, encadrée par Pierre MAGNIFICAT et celle d'haltérophilie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                 Gala à l'Eden


Le 10 janvier 1959 lors d'une réunion de bureau, le président annonça la bonne nouvelle : les transactions concernant le nouveau local étant terminées, le transfert de l'ancien gymnase se fera vers l 'ancien garage COCHET au 78 rue de Genève. Après vingt cinq ans de pourparler les " Enfants du Revard " bénéficiaient enfin d'un local digne de porter le nom de gymnase. Le bureau décida que la salle de répétitions serait baptisée salle "Eugène MAILLAND". Celui-ci en toute modestie refusa gentiment cet honneur

Les benjamins minimes médaillés

5 médailles au Championnat de France de Trampoline et Tumbling FFG 2013
 

Le championnat de France individuel des sports acrobatiques qui s'est déroulé à Toulouse aura permis aux gymnastes des Enfants du Revard de se mettre en évidence lors de cette finale. L'objectif de trois médailles prévu par le staff technique a été bonifié par deux récompenses supplémentaires voyant ainsi au final les trampolinistes se parer de trois médailles et les tumbleurs de deux. Satisfaction pour Florian Andres qui défendait son titre de champion de France trampoline, acquis en catégorie fédérale senior l'an passé, et qui réédite cet exploit accompagné sur la troisième marche du podium par un surprenant Gaspard Bonnefoy en pleine possession de ses moyens. Ce dernier par la même occasion remporte la médaille d'argent avec son coéquipier Luc Artufel en catégorie fédérale senior synchronisé. Le tumbling enrichie ce palmarès avec le titre de vice champion de France obtenu pour la deuxième année consécutive par Maxime Ducourant en catégorie fédérale 12/14 ans et la très belle médaille de bronze décrochée par Fabien Dupont en fédérale senior. A noter également les places de finalistes réalisées par Lilia Bentaleb en trampoline (7ème en fédérale minime) et Sandy Fontaine en tumbling (5ème en fédérale senior) tout comme les résultats obtenus par les autres représentants du club à savoir en trampoline Lexane Bermond et Killian Pellissier respectivement 19ème et 15ème en fédérale benjamin, Amandine Prufer 9ème en fédérale cadette mais aussi Nolwenn Tricaud 21ème en fédérale junior tumbling.
Enfin soulignons la performance de Méloée Comas qui termine 6ème en finale de la catégorie nationale junior trampoline après s'être classée 3ème des épreuves qualificatives. Ces résultats apportent aux clubs la certitude d'être présent en décembre prochain au championnat de France des divisions nationales avec ses équipes masculines et féminines dans les deux disciplines.

 

Suivez nous
  • Wix Facebook page