Résultats sportifs

HISTORIQUE DES " ENFANTS DU REVARD " (1889-2017)
 

1889 / 1899 : LA NAISSANCE D'UNE GRANDE EPOPEE

 

Notre société vit le jour le 10 novembre 1889, sous l'appellation "les Enfants du Revard" société de gymnastique et d'instruction militaire première association sportive officielle de l'histoire d'Aix les Bains. Elle fut co-fondée par Sébastien dit "Jules" PIN aîné ( 1850 - 1934 ), d'origine lyonnaise, architecte de la ville ( février 1888 à 1912 ) et grand constructeur, ainsi que par le Docteur Jean MONARD aixois pur-sang, formé en suisse, précurseur et créateur des cures d'altitudes de la station du Revard pour soigner les maladies respiratoires et auquel revient la paternité du nom de la société ( la presse de l'époque le surnomme "le père du Revard" )

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                               Avant 1900 un groupe de gymnastes

 

Officiellement, la première réunion du conseil d'administration eut lieu le 16 décembre 1889 après avoir reçu le jour même de la préfecture l'arrêté d'autorisation de création administrative. La rapidité de la régularisation signifiait qu'elle n'était qu'une simple formalité, aussi un encouragement eu égard aux buts déclarés. Mais surtout elle reconnaissait la qualité des principaux dirigeants. Appartenant à la classe montante, il servait doublement la république, par une entreprise patriotique et par une association qui, prolongeait le décret du 6 juillet 1882 instaurant les bataillons scolaires suite à la défaite de la guerre de 1870 contre les Prussiens et qui n'avait pu survivre à la crise boulangiste. Un comité directeur fut constitué autour du président Jean MONARD : vice-président Jules PIN, secrétaire Joseph HERITIER, trésorier Joseph SECRET adjoint François BURDET, conseillers messieurs BLONDIN et BONNA. Ceux-ci se réunirent au café LANOZ, siège provisoire de l'association. Les réunions, par la suite, se tiendront en alternance à la salle des exercices ou dans la salle des associations de la mairie d'Aix-les-Bains. Plus tard, elles auront lieu au bureau de Jules PIN.
Le 19 décembre à 20h dans l'une des salles de l'école laïque des garçons, gracieusement prêtée par la municipalité, eut lieu le premier cours de gymnastique. Ainsi après les "Volontaires des Alpes de Chambéry", "les Enfants du Revard" furent la deuxième société de gymnastique créée en Savoie. Elle fut inscrite à l'Union des Sociétés de Gymnastique de France ( qui deviendra ensuite la Fédération Française de Gymnastique ) sous le numéro 686.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           Jean MONARD                             Jules PIN                              Jean Marie BERNASCON

Les benjamins minimes médaillés

Les médaillés au Championnat de France
(de gauche à droite : Luc Artufel, Gaspad Bonnefoy, Maxime Ducourant, Florian Andres - Absent Fabien Dupont)

 

Dans ce contexte naissait la section adulte du club, section à vocation paramilitaire, école de la rigueur, de la discipline, afin de former les jeunes adultes au service national. Avec pour devise " Praé Omnibus Patria " ( la patrie avant tout ) Les adhérents se forgeaient l'esprit, le tempérament, en pratiquant l'entraînement physique ( barres parallèles, cheval de saut, barre fixe, anneaux, trapèze, mais aussi, boxe, lutte, escrime et canne ), le tir à l'arme de guerre ( à partir de 1893, le club s'équipa de 6 fusils modèle 1886 M 93 ) et les exercices "au grand air" comme l'alpinisme, le vélocipède, la natation, le canotage, le jeu de paume. Cette formation paramilitaire souhaitée par les autorités résultant comme nous l'avons déjà précisé précédemment de la défaite de la guerre de 1870, expliquée en partie par le manque d'entraînement de la jeunesse française. Une grande figure contribua alors au développement sportif du club : le " père " MAGNIN joseph de son prénom, nommé moniteur général, ex-instructeur de l'école normale de gymnastique de Joinville le Pont, enseignant notamment le tir depuis 1884 dans les bataillons scolaires d'Aix les Bains. Il fut accompagné par la première équipe de moniteurs, tous membres du comité directeur composé de François FILLIARD, J.HERBAUT, Pierre MONACHON, Joseph HERITIER et Claudius FILLIARD.

Le 10 février 1890, une section de clairon fut formée afin de préparer les revues militaires, rythmant ainsi les parades au service de la société et de la commune. Pierre DEVAUX fut désigné caporal clairon. En novembre, elle fusionna avec la section des corps de chasse ( rallye cor ) Le refrain de la chanson des Enfants du Revard donne le ton de l 'époque avec des couplets aux accents quelque peu militaristes :
" Enfants du Revard en campagne !
Le clairon sonne le départ.
Par la plaine et par la montagne
en avant Enfants du Revard "

Le costume des gymnastes choisi par les dirigeants était le suivant : maillot bleu et blanc à rayures, vareuse bleue avec un col marin, ceinture écossaise, béret de matelot avec galon écossais, bottines en étoffe avec les armoiries de la ville sur le col de la vareuse.

La première sortie officielle de la société avec mouvements gymniques eut lieu le 25 mai 1890 pour la fête patronale, place du Gigot aujourd'hui square Alfred Boucher. Elle fut suivie d'une deuxième représentation en faveur des victimes du volcan de Saint-Pierre à la Martinique, au Cercle d'Aix les Bains. A l'occasion de la fête nationale du 14 juillet la totalité de l'effectif de la société se produisit en grande tenue et en armes, et ce pendant de longues années. Le 22 septembre, lors de l'assemblée générale, Jean-Marie BERNASCON fut présenté au comité directeur qui l'élit à l'unanimité président d'honneur. Lors de cette réunion fut créée une deuxième section, celle des pupilles. Le Président d'honneur, remit officiellement à l'hôtel de L'Europe, rue du Casino le 3 août, après la fête nautique du lac où s'était produit l'association, un drapeau aux armes de la ville portant les inscriptions de la société.

D'origine lyonnaise, grand investisseur, Jean-Marie BERNASCON apporta des capitaux importants pour la construction d'hôtels prestigieux à Aix-les-Bains. Nous lui devons notamment l'hôtel portant son nom "Le Regina BERNASCON" édifié entre 1900 et 1909 boulevard de la Roche du Roi, d'après les plans dessinés par Jules PIN. Désormais ce bienfaiteur d'une extrême gentillesse invitait chez lui tous les sociétaires pour fêter le 31 décembre et ce, jusqu'à sa disparition en 1912.

Les représentations des Enfants du Revard, souvent accompagnées par la société chorale, devinrent de plus en plus fréquentes au théâtre de l'Eden, avec des galas en faveur des œuvres de bienfaisance ou pour ses membres honoraires. Ces spectacles d'un nouveau genre furent appréciés des aixois en particulier à l'occasion de la venue des rois et des reines de la "belle époque", dans l'une des villes les plus fréquentées en cette fin de siècle par la bourgeoisie et l'aristocratie ( séjour de la reine d'Angleterre en 1890 ) Ainsi les Enfants du Revard prirent l'habitude de s'impliquer dans les grandes manifestations aixoises. En 1893, lors des fêtes nautiques du lac du Bourget, la société construisit un radeau, qui permit de présenter des pyramides de gymnastes. En 1896 elle participa au défilé de la bataille des fleurs qui se terminait au champ de courses avenue de Marlioz, tout en assurant une partie du service d'ordre. Plus tard, le roi de Grèce Georges 1er reçut, lui aussi, les hommages de l'association.

Le 21 novembre 1891, le Docteur Jean MONARD démissionna de la présidence de la société. Légitimement Jules PIN lui succéda. La société fut alors inscrite à la fédération de gymnastique du Dauphiné - Savoie, et participa désormais à des concours ou fêtes fédérales qui se déroulaient en plein air ( Genève 1891, Nîmes 1894, Dijon 1895...) Au retour de ces glorieuses rencontres, les participants étaient attendus en gare par la fanfare municipale, les conseillers municipaux et une grande partie de la population. Suivaient des réceptions offertes par la ville au grand café, place centrale, où l'on se rendait en défilé sous les acclamations de la foule et aux cris de "vive la société de gymnastique, vive la France".

Les 3 et 4 septembre 1892, les " Enfants du Revard " prirent part aux fêtes du centenaire du rattachement de la Savoie à la France en présence du Président de la République Sadi CARNOT.
Le 5 septembre la société participa à l 'inauguration en grande pompe de la ligne du chemin de fer à crémaillère du mont Revard, au côté de Jules ROCHE, alors ministre du commerce et de l'industrie, sénateur de la Savoie et du maire François GUIMET. A cette époque les répétitions, intensives, étaient programmées pour les adultes les jeudis et samedis soir de 20 h à 22 h et pour les pupilles les jeudis et dimanches de 9h à 11h.

En 1897 après la démission temporaire de Jules PIN nommé au poste d'architecte de la ville, François BURDET prit le poste provisoire de président. Le 10 août, les gymnastes en tenue, formèrent une haie d'honneur devant la mairie, ainsi qu'à la sortie du musée, à l'occasion de la venue à Aix-les-Bains du Président de la République, Félix FAURE. Quatre gymnastes furent ainsi affectés à la "maison militaire" du chef de l'Etat. Le club avait participé la veille au festival de gymnastique organisé par les " Volontaires des Alpes " en l'honneur de la venue du président à Chambéry.

En 1898, Jules PIN redevenu président jusqu'en 1917, offrit un "cheval à arçons" à la société. En 1899, lors d'une séance datée du 16 décembre, il affirma les ambitions de la société et le patriotisme de ses membres : " J'ai la conviction que tous les membres du bureau voudront bien continuer à s'unir autour de ma personne, afin de mener nos gymnastes à la capitale de la république à l'occasion de l'inimitable et glorieuse exposition universelle, pour rapporter à Aix-les-Bains, les lauriers qu'ils auront vaillamment conquis à la face du monde entier "

ter à vos utilisateurs.

 

5 médailles au Championnat de France de Trampoline et Tumbling FFG 2013
 

Le championnat de France individuel des sports acrobatiques qui s'est déroulé à Toulouse aura permis aux gymnastes des Enfants du Revard de se mettre en évidence lors de cette finale. L'objectif de trois médailles prévu par le staff technique a été bonifié par deux récompenses supplémentaires voyant ainsi au final les trampolinistes se parer de trois médailles et les tumbleurs de deux. Satisfaction pour Florian Andres qui défendait son titre de champion de France trampoline, acquis en catégorie fédérale senior l'an passé, et qui réédite cet exploit accompagné sur la troisième marche du podium par un surprenant Gaspard Bonnefoy en pleine possession de ses moyens. Ce dernier par la même occasion remporte la médaille d'argent avec son coéquipier Luc Artufel en catégorie fédérale senior synchronisé. Le tumbling enrichie ce palmarès avec le titre de vice champion de France obtenu pour la deuxième année consécutive par Maxime Ducourant en catégorie fédérale 12/14 ans et la très belle médaille de bronze décrochée par Fabien Dupont en fédérale senior. A noter également les places de finalistes réalisées par Lilia Bentaleb en trampoline (7ème en fédérale minime) et Sandy Fontaine en tumbling (5ème en fédérale senior) tout comme les résultats obtenus par les autres représentants du club à savoir en trampoline Lexane Bermond et Killian Pellissier respectivement 19ème et 15ème en fédérale benjamin, Amandine Prufer 9ème en fédérale cadette mais aussi Nolwenn Tricaud 21ème en fédérale junior tumbling.
Enfin soulignons la performance de Méloée Comas qui termine 6ème en finale de la catégorie nationale junior trampoline après s'être classée 3ème des épreuves qualificatives. Ces résultats apportent aux clubs la certitude d'être présent en décembre prochain au championnat de France des divisions nationales avec ses équipes masculines et féminines dans les deux disciplines.

 

Suivez nous
  • Wix Facebook page